Roberto Bernasconi
Candidat
au Conseil-exécutif bernois
le 3 avril 2016

Roberto Bernasconi

Candidat au Conseil exécutif bernois
le 3 avril 2016.

3 avril: second tour des élections au Conseil-exécutif

Roberto Bernasconi: le combat continue !

La défaite est courte, certes, mais elle est amère. Mais ma non-élection est un choix démocratique. Il est à respecter.

Je remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui m’ont fait confiance en m’accordant leur voix. Et aussi toutes celles et tous ceux qui, tout au long de ces mois de campagne, m’ont apporté, ponctuellement ou régulièrement, leur appui, leurs conseils, leur aide financière ou, tout simplement, leur présence ! Vous avez été fantastiques, merci de votre accompagnement !

Mon engagement politique ne s’arrête pas au soir de ma non-élection au Conseil-exécutif. Bien au contraire ! Dans la fidélité à mes convictions, dans le respect des opinions de chacun, dans l’intérêt supérieur de notre canton de Berne, je vous promets de poursuivre mon combat politique. De manière plus intense, plus combative encore. Car l’arrivée de mon adversaire d’extrême droite au Gouvernement n’est pas un bon signe: avec vous, nous devrons veiller à ce que la majorité de gauche de notre Conseil-exécutif a construit ces dernières années ne soit pas galvaudé par des intérêts personnels et opportunistes. Avec vous, nous devrons veiller à ce que notre région du Jura bernois puisse vivre comme elle l’entend, comme elle le choisira, démocratiquement, sans contraintes ni menaces.

Plus que jamais, notre engagement politique de gauche est indispensable ! J’en appelle à toutes celles et à tous ceux qui ont partagé mes visions: serrons les rangs, restons unis, surveillons les faits et gestes du nouvel élu !

Travaillons ensemble pour notre région du Jura bernois, pour notre canton, pour son service public, pour ses écoles, pour son tissu économique, pour sa culture. Ne soyez pas déçus: l’extrême droite a peut-être gagné cette bataille, mais pas la guerre ! D’ici les prochaines échéances électorales, nous devrons, hélas, constater l’ampleur des dégâts de leur politique.

Merci pour cette belle campagne, menée sans grands moyens mais avec beaucoup de cœur !

Votre Roberto Bernasconi
député, vice-président du Parti socialiste bernois



Temps restant jusqu'aux élections

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)